media-Formation-espace-entreprise

ESPACE ENTREPRISES

Nous vous proposons différentes solutions adaptées à vos besoins !

Notre organisme de formation, nos actions et prestations, vous proposent de véritables outils pour s’orienter sur le marché du travail, s’évaluer, se perfectionner ou se qualifier.

Média-Formation vous fournit une réponse sur mesure et un engagement qualité au service de la professionnalisation, du développement et de la compétitivité de l’entreprise.


Bénéficiez des atouts d’un organisme reconnu ! 25 ans d’existence et de performance !

Notre expérience acquise dans le domaine de la formation professionnelle, vous garantit des réponses rapides et adaptées à chacune de vos demandes.


UNE FORMATION POUR TOUS LES SALARIÉS QUI SOUHAITENT :

> acquérir et consolider des connaissances de base,
> développer leurs compétences,
> sécuriser leur parcours professionnel,
> préparer une qualification, un concours, un diplôme, une VAE,
> adapter leurs compétences à un nouveau poste de travail ou a une évolution professionnelle…


Un processus d’analyse de vos besoins :

Au travers d’un rendez-vous diagnostic, nous définissons votre besoin de manière personnalisée ….


Des services :

Pour répondre à vos besoins, nous mettons à votre disposition différentes thématiques de formation et une équipe de professionnels experts à votre service.

• Espace formation (formation générales, bureautique et professionnalisantes)

ACCEDER AUX FORMATIONS

• Espace accompagnement et conseil (recrutement, bilan de compétences,…)

ACCEDER AUX FORMATIONS

Un accompagnement global :

De la demande de formation au montage du parcours, nous vous accompagnons dans la constitution du dossier de formation et de prise en charge quel que soit son financement.

Nous pouvons assurer l’assistance totale jusqu’à la mise en place des dossiers de prise en charge auprès de votre OPCA.


media-formation-espace-entreprise2

LES FINANCEMENTS ET PRISES EN CHARGE :

Toute entreprise quelle que soit sa taille contribue pour la formation professionnelle continue de ses salariés.

La cotisation est fonction de la masse salariale et de l’effectif de l’entreprise (plus ou moins 10 salariés). A titre indicatif pour les entreprises de moins de 10 salariés, le taux de base de cotisation est de 0,55% de la masse salariale annuelle brute.

Un accord de branche définit l’Opca de rattachement. A défaut, l’entreprise a la faculté d’adhérer à un Opca interprofessionnel.

Pour connaitre l’OPCA dont vous dépendez, vous pouvez vous rendre sur le site de la chambre de commerce et d’industrie de votre région.

Les règles et montants de prises en charge peuvent varier selon l’Opca, le dispositif dans le cadre duquel est mise en oeuvre la formation ou encore l’accord qui prévaut au sein de la branche.

Certaines branches se réunissent en section au sein des Opca, ce qui leur permet de faire valoir des priorités d’actions de formation à financer.

De façon générale, la prise en charge des frais de formation porte sur le coût pédagogique, sachant que l’Opca peut régler directement l’organisme de formation dans le cadre d’une procédure dite de subrogation de paiement.

L’entreprise supporte les autres frais (rémunérations, allocations de formation et frais annexes) qui pourront parfois lui être remboursés.


Plan de formation de l’entreprise :

Il rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise.
Les formations sont principalement à l’initiative de l’employeur et ont lieu en général sur le temps de travail.
Elles se répartissent au sein de 2 catégories :
– Action d’adaptation au poste de travail ou liée à l’évolution ou le maintien dans l’emploi
– Action de développement des compétences.
Le financement est pris en charge par l’employeur via son OPCA.


POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective):

Cette action a pour objet de former des demandeurs d’emploi afin de leur permettre d’acquérir les compétences requises pour occuper des emplois correspondant à des besoins identifiés par une branche professionnelle.


CPF (compte personnel de formation) :

Entré en vigueur au 1er janvier 2015, il remplace le DIF. Il est possible d’utiliser, dans le cadre prévu pour le CPF, les heures acquises au titre du DIF et non consommées au 31 décembre 2014.
Ce compte est ouvert dès l’entrée dans la vie active et le salarié garde le bénéfice des heures acquises et non consommées en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi.
Sauf conditions particulières, le compte est crédité de 24 heures par année de travail jusqu’à 120 heures puis 12 heures dans la limite de 150 heures.
Les formations éligibles doivent être certifiantes.
Selon les cas, l’accord de l’employeur sur le calendrier et/ou le contenu de formation peut être nécessaire.
Plus d’informations sur www.moncompteformation.gouv.fr


CIF CDD/CDI (congé individuel de formation) :

D’une durée maximale (sauf cas particuliers) d’un an ou 1 200 heures, s’accomplit en totalité ou en partie pendant le temps de travail et doit permettre :
– d’accéder à un niveau supérieur de qualification ;
– de changer d’activité ou de profession ;
– de s’ouvrir plus largement à la culture, à la vie sociale ou à l’exercice de responsabilités associatives bénévoles.
Pour bénéficier d’un CIF, il faut justifier d’une ancienneté professionnelle d’au moins 24 mois dont 12 mois dans l’entreprise et solliciter une autorisation d’absence de son employeur que ce dernier ne peut refuser mais simplement reporter sous conditions. Après obtention de l’autorisation d’absence, il faudra déposer une demande de prise en charge de CIF (portant sur la rémunération, les coûts de formation et frais de transport, d’hébergement et de repas) à l’organisme paritaire agréé pour le financement de ce dispositif (OPACIF) dont relève votre employeur (le FONGECIF est un OPACIF). Le CIF-C.D.D. s’adresse aux salariés en contrat à durée déterminée (C.D.D.) ou aux personnes dont le contrat vient de prendre fin.


Période de professionnalisation :

Elle a pour objet de favoriser, par des actions de formation, le maintien dans l’emploi de salariés en contrat à durée indéterminée, de salariés en contrat de travail à durée déterminée d’insertion conclu avec un employeur relevant de l’insertion par l’activité économique (entreprises d’insertion, ateliers et chantiers d’insertion…) et de salariés bénéficiaires d’un contrat à durée déterminée ou indéterminée conclu dans le cadre du contrat unique d’insertion (CUI).
Les actions de formation qui peuvent être suivies par les salariés mentionnés ci-dessus sont :
1. des formations qualifiantes;
2. des actions permettant l’accès au socle de connaissances et de compétences (la communication en français, l’utilisation des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique, l’utilisation des techniques usuelles de l’information et de la communication numérique, l’aptitude à travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe, etc.)
3. des actions permettant l’accès à une certification inscrite à l’inventaire spécifique établi par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle. La formation peut être à l’initiative de l’employeur ou du salarié. Elle peut se dérouler en dehors du temps de travail dans la limite de 80 heures par an.
La période de professionnalisation vise l’obtention d’une qualification professionnelle (titre,
diplôme inscrit au RNCP…) et a une durée minimum de 70 heures.


Contrat de professionnalisation :

Il permet aux jeunes (de 16 à 25 ans révolus) et aux demandeurs d’emploi (de 26 ans et plus) d’acquérir une qualification professionnelle et favorise l’insertion ou la réinsertion professionnelle.


Bilan de compétences :

Il a pour objet de vous permettre d’analyser vos compétences professionnelles, personnelles ainsi que vos aptitudes et motivations, de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.
Le bilan de compétences a un objet défini légalement et répond à des modalités d’exercice spécifiques.

Vous pouvez accéder au bilan de compétences :
– Dans le cadre du plan de formation (à l’initiative de l’employeur et sous réserve de votre consentement), à la charge de votre employeur.
– Dans le cadre du compte personnel de formation (sous réserve que l’accord de branche ou d’entreprise dont relève votre employeur le prévoit), à la charge de votre employeur (ou de l’organisme paritaire collecteur au titre du CPF dont il relève).
– Dans le cadre du congé de bilan de compétences (sous réserve de l’obtention d’une autorisation d’absence de votre employeur).
En cas d’acceptation de prise en charge par l’organisme paritaire agréé pour le financement du CIF dont relève votre employeur, ce dernier prendra en charge votre rémunération dans une limite de 24h et tout ou partie du coût lié à la prestation.
– Dans le cadre du bilan de compétences réalisé hors temps de travail. Vous pourrez éventuellement obtenir la prise en charge (hors rémunération) de votre bilan de compétences par l’organisme paritaire agréé pour le financement du CIF dont relève votre employeur.

Enfin, sachez que si vous justifiez de 20 ans d’activité professionnelle ou si vous êtes âgé d’au moins 45 ans, vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences mis en oeuvre en dehors du temps de travail, sous réserve d’une ancienneté minimum d’un an dans l’entreprise qui vous emploie. La prise en charge est alors assurée sur le dispositif du CIF ou par l’exercice du DIF.
N’hésitez pas à interroger votre entreprise.


La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) :

Elle permet de faire reconnaître l’expérience acquise tout au long de sa vie (qu’elle soit professionnelle ou liée à l’exercice d’une activité bénévole) afin d’obtenir un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification professionnelle. Elle est ouverte si vous justifiez d’au moins 3 années (continues ou non) d’exercice d’une activité professionnelle ou bénévole en rapport avec le titre ou le diplôme recherché. La demande de validation est examinée par un jury constitué conformément au règlement du diplôme ou du titre. Ce jury peut valider tout (validation totale) ou partie (validation partielle) des acquis ou du diplôme, titre ou certificat. En cas de validation partielle, vous aurez la possibilité d’acquérir les connaissances et aptitudes manquantes soit par un complément de formation, soit en complétant votre expérience professionnelle.

Vous pouvez accéder à la VAE :
– Dans le cadre du plan de formation (à l’initiative de l’employeur et sous réserve de votre consentement), à la charge de votre employeur.
– Dans le cadre du compte personnel de formation (sous réserve que l’accord de branche ou d’entreprise dont relève votre employeur le prévoit), à la charge de votre employeur (ou de l’organisme paritaire collecteur au titre du CPF dont il relève).
– Dans le cadre du congé pour validation des acquis de l’expérience (sous réserve de l’obtention d’une autorisation d’absence de votre employeur). En cas d’acceptation de prise en charge par l’organisme paritaire agréé pour le financement du CIF dont relève votre employeur, ce dernier prendra en charge votre rémunération et tout ou partie du coût lié aux actions de validation et éventuellement d’accompagnement.
– Dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience réalisée hors temps de travail, vous pourrez éventuellement obtenir la prise en charge (hors rémunération) de votre VAE par l’organisme paritaire agréé pour le financement du CIF dont relève votre employeur.

Enfin, sachez que si vous justifiez de 20 ans d’activité professionnelle ou si vous êtes âgé d’au moins 45 ans, vous pouvez bénéficier d’une priorité d’accès à la VAE sous réserve d’une ancienneté minimum d’un an dans l’entreprise qui vous emploie. La prise en charge est alors assurée sur le dispositif du CIF ou par l’exercice du CPF. N’hésitez pas à interroger votre entreprise.


Nous sommes référencés auprès des principaux collecteurs sur certains programmes de formation

> Opcalia : Catalogue Formalia (1001Lettres, Rédiger des écrits efficaces, socle de compétences Remise à niveau  Français – Maths)
> Agefos : DécliCC Demandeurs d’emploi / salariés
> Uniformation : BILAN DE COMPETENCES
> Opcalim : Réseau Label Partenaire MSF
> Fafsea : CONSOLIDER SES SAVOIRS DE BASE
> OPCA PL : Remise à niveau courte, moyenne, longue
> Constructys : Écrits professionnels
> CNFPT : Acquisition des compétences de base nécessaires à l’exercice professionnel
> ANFH : Compétences clés en situations professionnelles
> Intergros : Renforcer les compétences clés dans la logistique
> UNIFAF : Bilan de compétences


NOS RÉFÉRENCES :

Rouen Habitat, le Département de la Seine Maritime, la Ville de Rouen, la TCAR, le GEIQ Propreté, le GEIQ BTP, Eiffage, SAS, RHE, Emplois Services, Interm’aide Emploi, Schenker, Cap Horn Promotion, Cinéma Gaumont Pathé, Clinique de l’Europe, Georgia Pacific, Scop services, Nutriset, Vinci, Legrand Normandie, CHU de Rouen, Ferrero, Orange, Le Port de Rouen, Groupe Accor, Mac Donald, l’Intérim, les clubs sportifs…